Gaffe, un hypocon!

Faîtes attention à cet hypocon, quand vous le croisez.
Il remâche votre chewing-gum, se plaint de s’étrangler.
Il vous bouscule, à l’entrée, veut vous voir vous excuser.

Il n’aime pas les gamins. Il les trouve un peu trop sains.
Son été est passé. Et il a mal aux pieds. Et il a mal au dos.
Son impétigo va le rendre barjot. Et ses autres maux!

L’amour de sa mère, il s’en fait un enfer. Elle lui fait à bouffer.
Elle lui porte ses cachets, avec son eau, dans un verre crado.
Il voudrait bien l’étrangler, mais ses mains sont usées!

Si on devait faire la liste de tous ses supplices, il faudrait une vie.
Il s’en sert pour parler de lui, tant il s’ennuie, dans sa vie rétrécie!

Vous êtes avertis, ne tentez pas de l’aider. Beaucoup s’y sont essayés. Il veut que vous le plaigniez, que vous l’aimiez, pour sa difformité.
Et si vous êtes un peu trop attentifs, il croit que c’est du vice.
Attention à son méchant parapluie qu’il ne quitte jamais!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *