Que te répondre?

Je ne sais pas quoi te dire. Je ne veux pas te meurtrir,
Ni te mentir, mais je ne suis pas sûr que tu apprécies :

« Tu m’as l’air de n’être guère plus qu’un ancien enfant,
D’un enfant qui se cherche, sans se trouver vraiment.
Mais continue doucement. Vas-y et prends ton temps.
A se chercher longtemps, c’est comme ça qu’on mûrit.
Quant à se trouver vraiment, ce n’est pas garanti!
J’ai, quand même, un peu peur pour toi, je te le dis! »

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *