J’ai le Mal de Toi!

C’est une douleur
Qui n’a pas de pareil.
C’est une douleur,
A faire fondre le soleil!

De la toile de verre,
Logée dans mes artères.
Et j’en saignerai,
A remplir des baquets!

C’est une douleur,
De te remémorer.
Mais, c’est un bonheur,
De te faire exister!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.