J’ai le Mal de Toi!

C’est une douleur
Qui n’a pas de pareil.
C’est une douleur,
A faire fondre le soleil!

De la toile de verre,
Logée dans mes artères.
Et j’en saignerai,
A remplir des baquets!

C’est une douleur,
De te remémorer.
Mais, c’est un bonheur,
De te faire exister!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *