L’insecte compte, triptyque!

L’insecte en vedette, ça décoiffe!

Les noms de nos plus grands insectes
Vous semblent être des millions.
Mais des micro-petits insectes,
Il y en a à foison!

Si du nom de tous les insectes,
On faisait une chanson,
Ce serait d’une longueur suspecte.
On trouverait ça long!

La toile d’araignée!

Voyons, que peut-on dire,
De cette bête-là.
Vu la peur qu’elle inspire,
On ne me croira pas!

Celles que je connais
Nous foutent la paix.
Dans un coin discret,
Elles tissent leurs rets!

Elles tissent la toile-prison,
Y installent leur maison.
A la fin de la saison,
Il n’y a plus de moucherons!

Leur toile est bien trop belle,
Dentelle-échantillon.
Dentelle qui étincelle,
Faisons-y attention!

Moi, je rêve à la toile,
Des araignées du coin,
Déposée comme un voile,
Sur nos matins chagrins!


Bestiaire d’insectes!

Velue est une araignée.
Prudente, Velue inspecte
Ce filet qu’elle a tissé
Pour les poissons-insectes!

Le scarabée doré
Est vraiment admiré.
Bien plus que le serait
Le très utile bousier!

Vois, là, passer l’abeille,
Affairée à son miel.
Méfie-toi du frelon,
Au dard de hérisson!

La sauterelle fait un bond,
Se cogne au hanneton.
Le bourdon fait la leçon,
Au petit moucheron!

Et la guêpe nous pique,
Comme pique le moustique.
Une mouche sur la bouche,
Une fourmi à l’air louche!

Regarde ce papillon,
Si plat et si mignon.
Entends-tu le grillon
Chanter une chanson?

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *