Trop, c’est trop!

A ses parents toxiques,
A ses parents crétins!

Il a re-déconné,
Il s’est fait allumé.
Il franchit votre porte
Et ses yeux vous exhortent!

A ses parents toxiques,
A ses parents crétins!

Il est là, en train de chialer.
Il est seul, en train de ramer.
Montrez-lui que vous l’acceptez!
Montrez-lui combien vous l’aimez!

A ses parents toxiques,
A ses parents crétins!

Vous l’observez, du passé.
Pour vous, il n’a pas changé.
Vite, faisons-le enfermer,
C’est pour sa sécurité.

Après tout ce qu’on a fait pour lui?
C’est Pilate, mains dans le bénitier!

Facebooktwitter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *